Elle ouvre son sachet surprise, en inspecte le contenu, en extrait un chamallow. Le chamallow est emballé, elle le tourne, le retourne, regarde dans tous les sens. Elle se décide à ouvrir le sachet et très très suspicieusement, s'aventure à le lécher, un air de dégoût collé au visage. Non, elle n'aime pas, 'tiens Mamon je le veux pas'.

Est-ce que c'est un film de moi-même que je regarde là ?

Elle fait trois pas puis s'arrête. Elle se met à pleurer. 'Je veux me porter Mamon. Je veux être un bébé'. 'Tu n'es plus un bébé chérie, à ton âge on marche, on court.' 'Non. Moi fuis un bébé.'

Cette histoire qu'on m'a tant raconté, est-ce que je la vis à nouveau ? Suis-je revenue en 1987 ?

Elle arrête de pleurer aussi sec, la musique vient de démarrer. Sa tête se dandine. 'C'est qui qui sante Mamon ? C'est Bruno Mars ?' 'Je veux plus foooort !'.

J'ai un flash avec le 'c'est qui qui chante ?', mais si ça se trouve c'était moi ?

'Je t'aide chérie ?' 'NON c'est moi qui faiiiit !'.

Ce sentiment de colère à cette même question, je connais très bien. Mais qui a osé demander ?

Nina est mon miroir. Tout ce qui a rendu chèvre ma mère, je le vois maintenant. Tous ces traits de caractère qui faisaient de moi une enfant pas commode, elle les a. Comme elle je ne voulais pas grandir. Comme elle, je me méfie de la nouveauté. Comme elle, la musique est essentielle dans ma vie. Comme elle, je déteste qu'on me demande si j'ai besoin d'aide.

Au fond de moi, j'espère qu'elle sera comme moi adulte, les travers en moins. J'espère qu'elle saura qu'on gagne toujours à être gentil mais que pour autant on peut se démarquer si on en ressent le besoin. Le tout est de faire son chemin sans écrabouiller les autres, le tout est de savoir ce qu'on veut.

Mon petit coeur. Mon reflet dans le miroir.

IMG_9387