30 juin 2011

You bought a boat ?

Ces temps-ci j'ai pas tellement le temps de faire des grands trucs (et quand j'ai le temps j'ai pas la motivation, la vie est mal faite !) donc j'en fais des petits.

J'ai fait une petite pochette pour un bébé garçon qui va bientôt arriver.

IMG_8011
IMG_8012

Rien de bien sorcier mais c'est joli, ça fait plaisir !

Sinon, les filles, je vous remercie toutes infiniment pour vos gentils commentaires qui me confortent dans l'idée qu'il est bon de partager les mauvaises expériences parce que ça peut aider. Moi j'écris pas seulement pour partager, j'écris parce que ça me guérit de mettre des mots sur mes maux et ça me réconforte de lire vos réactions. Merci à toutes et bon courage à toutes les futures mamans, n'hésitez pas à m'écrire si vous avez besoin de confier vos pensées honteuses ;)

 

Posté par YeahYeahGirl à 21:44 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,


27 juin 2011

Welcome home ! ou La vérité nue #4

Voilà 3 jours que tu as accouchée, tu en as marre de chialer quand on t'apporte ton plateau repas, alors ce matin, tu sors de la maternité (apparemment trop tôt selon la profession). Mais tu te dis que ça ne pourra te faire que du bien de rentrer, de retrouver ton mari le soir, de manger en compagnie de quelqu'un etc ...

10h pétantes tu es prête à partir.

15h tapantes, tu sors. Me demande pas ce qu'on a fait pendant 5h, c'était pénible. Oui, on a juste attendu qu'ils se décident à nous apporter ce p***** de carnet de santé, qu'ils piquent la petite (et lui fassent un bleu monstrueux sur la main), qu'ils nous donnent les ordonnances, bla bla bla.

Tu te crois contente de rentrer, que nenni, dans la voiture tu chiales direct. Cafard puissance mille, tu sais plus où te mettre, si tu te sentiras bien un jour, t'es paumée.

(A partir de maintenant, il vaut mieux que mon mari ne poursuive pas la lecture ...)

Puis, tu arrives à la maison, tu franchis le pas de la porte et là ... comment dire ? Ah oui, toi tu t'attends à ce que je te dise qu'il y avait une banderole 'bienvenue' et que ça sentait le Saint Marc ?

Dommage fromage, la maison est dans un état lamentable. L'homme seul ne sait pas gérer un logement.

Tous les cadeaux que tu as reçu à la maternité sont entassés là dans un coin, encore dans leurs paquets (un sac dans un sac dans un autre sac !). Le linge n'a pas été lavé, en ouvrant le frigo tu te dis 'tiens j'ai dû partir longtemps, la nouvelle 'fashion food' c'est le moisi !', le lit n'est évidemment pas fait, bref faisons un calcul : la fatigue suprême, la déprime qui vient de te gagner dans l'auto (souviens-toi), l'envie de prendre une douche (oui parce que tu pensais sortir à 10h de la maternité et te doucher en arrivant à la maison) = tu pètes un câble !!!

Personnellement sur le moment j'ai fait la tornade, j'ai rangé, trié, lavé ce que j'ai pu mais quand j'y repense c'est encore douloureux. Je pense que ça ne m'a pas aidée à aller mieux, le retour à la maison n'a pas été serein du tout, même si mon mari est relativement proche de la perfection, sur ce coup-là : zéro pointé.

Bref, te voilà donc à la maison.

Et là, il te faut aller faire des courses, tu laisses le bébé à sa gentille mamie, il a 3 jours mais ça ne te fait ni chaud ni froid de le laisser. Hum hum ? Est-ce normal ?

Et le lendemain ça ne va pas mieux, ni le jour d'après, ni le suivant.

Parce que voilà, au lieu de te parler de la 'merveille de la naissance' et 'de l'amour infini', on aurait mieux fait de te parler de ce qu'est vraiment le dit 'baby blues'.

Chez certaines ça consiste juste à pleurer pour rien et puis pof, plus rien.

Mais pour beaucoup c'est plus profond. Voilà les questions qui reviennent le plus souvent (témoignages à l'appui) :
- comment ça se fait que je ne ressente rien ? comment ça se fait que je n'ai pas l'impression d'aimer mon enfant ?
- pourquoi je n'ai pas l'impression que c'est mon enfant ?
- ai-je bien fait de faire un enfant ?
- on était si bien avant tous les deux, serons-nous bien à trois ?
- pourquoi n'ai-je aucune envie de lui faire des câlins ? des bisous ? de lui parler ?

Et tu te traînes ça, toute la journée, tu te lèves angoissée, tu te couches angoissée, tu maudis la Terre entière et par 'Terre' je fais allusion à toutes les greluches qui ne t'ont raconté que les bons côtés, niaisement en plus, qui t'ont caché que l'on met parfois plusieurs mois à ressentir des émotions envers son enfant, qui t'ont caché qu'il est normal de se poser toutes ces questions, qui n'ont fait que te dire 'oh oh oh Brandon a fait un beau caca ce matin, c'est formidable' ; 'la petite puce Kelly a mis un superbe bandeau rose pour aller à la plage, elle est à croquer' ; 'Kimberley gazouille toute la journée, je l'aime tellement' ... Raaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !

Voilà, le vrai baby blues c'est ça, c'est super chiant. Tu es tellement mal que tu as l'impression que plus jamais tu vas rire, plus jamais tu vas aimer Anouk (quoi ??? pas possible), plus jamais tu auras faim.

On en guérit d'1 mm chaque jour, à l'heure où j'écris , ça fait plus d'un mois que je suis dedans et je n'en suis pas encore sortie, loin de là.

Un conseil à toutes les futures mamans, même si je déteste donner des conseils, autant que possible essayez d'imaginer votre vie future, ne faites pas comme moi qui n'avait pas réalisé qu'être enceinte ça aboutissait à avoir un enfant, un membre de plus dans la famille, une nouvelle vie. Je sais que c'est pas facile et qu'on a beau imaginer, on ne se rend compte que quand le bébé est né. Profitez de vos derniers instants VRAIMENT à deux, parce que oui après on peut faire garder son bébé mais la famille compte un nouveau membre et on ne vit plus les choses pareil.

Pour ma part j'ai hâte que tout cela ne soit qu'une vague petite poussière dans ma mémoire, en attendant j'essaie d'être une bonne maman et de ne pas communiquer ma douleur à ma fille. Parce qu'elle n'a rien demandé et surtout que mon mal être n'a rien à voir avec elle mais avec le changement qu'elle représente.

Et aussi, si par malheur vous êtes vous aussi frappée par cette merde, il faut parler, dire tout ce qui vous passe par la tête même si vous avez honte et ne pas hésiter à aller voir une psychologue (personnellement je consulte celle de la maternité, elle sait pile poil de quoi on parle). Et autant que possible, ne pas prendre de médicaments, ça ne résoud rien, il vaut mieux prendre des plantes, de l'homéopathie et un gros câlin de vos proches, ça marche aussi bien, même si c'est plus long.

Je tenais à partager tout ça parce que moi j'aurais aimé qu'on me prévienne. Le premier mois de Nina est passé à toute vitesse mais je peux compter sur les doigts de la main les moments heureux que j'ai eu. J'aurais aimé être préparée à tout ça, si je peux aider ne serait-ce qu'une seule personne, je serai contente.

Et enfin, comme aux Oscars, je remercie de tout coeur mon mari, ma famille, mes copines, les gentilles inconnues qui m'ont envoyé des mots de soutien et spéciale dédicace à Emilie, Céline, Bérengère, Justine et Agnès qui ont partagé leurs expériences avec moi (pfff ça fait du bien de pas se sentir seule).

Je souhaite la vie en rose à Noémie, Stéphanie, Cécilia, Marion, Emilie et Céline même si elles sont déjà pro, et toutes les autres femmes à bosse. +++ et Justine aussi puisque maintenant c'est officiel ;)

Ma fille est adorable, elle s'appelle Nina.

IMG_4848

Posté par YeahYeahGirl à 07:01 - - Commentaires [43] - Permalien [#]
Tags :

24 juin 2011

Dirty Bit

Le grand défouloir !!!

bep

Posté par YeahYeahGirl à 12:51 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

22 juin 2011

How’s the hair ?

Chouette une nouvelle tête à coiffer (bien que Matoo soit mon amie depuis pas loin de 10 ans, je la coiffais autrefois mais j'avais oublié à quel point ses cheveux étaient coooooool) !

Et une couronne, une !

IMG_8045
IMG_8044

IMG_8047

Qui est la suivante ? J'attends !

Nan mais sans rire, si jamais un jour vous avez besoin d'une coiffure de la mort, ce serait avec plaisir.

Posté par YeahYeahGirl à 09:02 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

20 juin 2011

Oh nothing I… Sorry, I just can’t stop crying ou La vérité nue #3

Samedi 7h40, me voilà techniquement maman. Oui je dis bien techniquement car dans les faits rien n'est aussi évident. Je me suis faite à l'idée que j'étais chiante, que j'étais fantasque, que j'étais l'employée de l'année (ahah là je plaisante) mais être maman c'est un gros morceau.

Nina est partie avec son papa pour la toilette et les examens de routine. Moi je m'endors. Et surtout je ressens une profonde indifférence. Non mais, j'écris tout ça pour être honnête, ne soyez pas choquées. Je ressens davantage d'émotion quand il y a -50% au monoprix ou quand y a pas la queue à Space Mountain (ah Space Moutain, ça me manque tant). Elle revient dans son petit couffin avec une étiquette 'je m'appelle Nina'. Elle est paisible, c'est chouette. Bon bon bon, et maintenant on fait quoi ? 'J'arrive madame, on va la mettre au sein'. Euh ok ...

La douleur, j'avais oublié (rapport à la maxi dose de la péridurale). Et là aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaiiiiiiiiiiiiieuuuuuuuuuuuuh ! Oui on m'avait dit que donner le sein ça fait mal mais on m'avait pas dit que j'aurais l'impression de recevoir des coups de couteau par milliers. Sympa. Je crois que ça va pas durer longtemps cette histoire, tant pis pour l'équipement que j'avais acheté, ebay mon ami me permettra de m'en débarasser (ainsi que des cadeaux moches, voir plus tard).

Nous montons dans une chambre en fin de journée, nous voici officiellement à la maternité. Pas le temps de poser mes affaires que toute la famille se raboule (mais comment ils ont su où j'étais ???) et là : cauchemar. Tout le monde jacasse, personne ne te calcule, tout le monde s'extasie devant le bébé, et toi qui était un peu plus aimée depuis que tu étais enceinte tu redeviens comme avant, tout le monde s'en fout de ta vie. Le premier coup dur c'est celui-là.

Je lance un avis à tous les gens de la Terre, quand vous allez voir quelqu'un à la maternité, souciez-vous de la mère ! Parce qu'après ça fait des traumatismes ! Parenthèse close.

20h fin des visites, tout le monde s'en va, ton mari aussi, dur dur. Nuit de récupération, ton bébé dort 7h de suite : QUOI ??? c'est possible ça ? T'y as cru hein ? Ouais ben fallait pas, ça dure pas.

Et puis le lendemain arrive, le 'baby blues' s'incruste dans ta vie et là tu pleures sans cesse, de gros sanglots t'envahissent, tu es toujours aussi indifférente à ton bébé et tu t'accroches à ton mari comme à une bouée de sauvetage, oui : tu es pitoyable.

T'es pas heureuse ? NAN. Voilà c'est dit.

Halte au cliché 'on devient mère quand on est enceinte' ou 'nan nan c'est en accouchant qu'on devient mère'. Ah bon ? ben NAN. Trop pas (j'adore dire 'trop pas').

Les sage femmes t'apprennent la technique pour t'occuper de ton bébé, pas de souci, la technique ça me connaît, j'ai toujours eu 20/20 en dictée.

Je veux rentrer chez moiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii. Ok ok madame, vous rentrez mardi. Yiha !

Entre temps j'ai abandonné l'allaitement, c'est vraiment pas fait pour moi.

J'ai cru que rentrer chez moi guérirait mes maux et que tout serait magique comme elles disent sur facebook les mamans ahuries. Et ben ... trop pas. Je les hais, les garces.

Alors ça y'est vous avez accouché ? Oui c'est une fille, elle s'appelle Nina.

 

Posté par YeahYeahGirl à 08:00 - - Commentaires [33] - Permalien [#]
Tags : ,


15 juin 2011

Le tuto, en mieux

Bon OK j'avoue mon premier tuto pour le carnet de santé était pas bien clair. Alors, oh chance ! Une femme à bosse m'a commandé une housse pour le carnet de santé de son futur bébé. J'ai sauté sur l'occasion de rattraper ce tuto foireux.

presentation

Vous avez besoin de :

- 2 coupons de tissus
- du fil
- des ciseaux, des aiguilles, une règle, un crayon ... bref tout ce qu'il faut je vais pas t'apprendre
- ce tuto
- ma science
- un fond musical relativement rythmé
- un sachet de M&M's

Tracez un rectangle de 53.1cm sur 23.9cm sur chaque tissu (sur l'envers j'entends). Coupez.

couper

Rabattez 10cm à chaque extrémité de chaque rectangle endroit contre endroit (vous rabattez donc 4 fois ok ?)

rabattre_de_10

Cousez ces rabats en laissant 1 cm de valeur de couture au bord.

coudre_rabat

Retournez votre doublure, insérez là dans le tissu. Epinglez sur les hauteurs.

inserer_doublure_dans_tissu

Cousez les hauteurs en laissant une ouverture d'environ 10cm sur une des deux coutures.

laisser_ouverture

Vos angles doivent être comme ça, bien rester à 1cm du bord, TOUJOURS.

coins

Cousez le haut et le bas (attention aux angles, ne mangez pas les valeurs de couture !)

coudre_haut

Retournez en passant par l'ouverture laissée.

retourner

Rentrez bien la doublure dans le tissu, sortez vos angles et repassez.

repasser

Fermez votre ouverture à la main ou à la machine si ça vous dit.

fermer_ouverture

Et voilà, c'est fini ! C'est vachement plus clair comme ça nan ?

Amusez-vous bien !

Posté par YeahYeahGirl à 02:45 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 juin 2011

She doesn't get stomach aches, she's in labor ! ou la vérité nue #2

Vendredi 13, 4h du matin, je me réveille comme d'habitude depuis des mois. Mais cette fois j'ai un peu mal. Je sens que ça contracte mais pas fort. Je me lève et regarde tous les combien ça remue. Oui c'est bien ça, toutes les 5 minutes environ. Bon bon, je fais quoi ? Je réveille mon chéri (qui s'est couché il y a 30 minutes et qui prie pour 'que ce ne soit pas cette nuit') pour lui dire. Bon bon, allez ça fait pas si mal je me recouche. Et puis tout de même, ça s'en va et ça revient, lalalala. Bon ben je crois que je vais difficilement pouvoir me voiler la face longtemps.

Je préviens mon chéri que cette nuit il ne va pas dormir et puis je vais me doucher. Oui parce que la panique comme dans les films, là non plus, y a pas. Oui j'ai pas perdu les eaux comme dans le scénario catastrophe qu'on nous promet.

Mon chéri me prépare adorablement un petit déjeuner. Je mange tranquille, je finalise le sac et puis on s'en va.

La valise préparée il y a un mois et demi (encore une connerie !) a pris la poussière dis donc !

Trajet tout calme, pas grand monde sur la route, aucun excès de vitesse à déclarer, aucune goutte de sueur qui perle sur la tempe. J'ai un peu mal mais j'ai plus mal quand j'ai mes régles voyez, pas de quoi fouetter un chat.

Nous arrivons à la maternité : 'vous avez des contractions toutes les 5 minutes, oui oui ben entrez'. Petit examen qui conclue 'vous allez rester avec nous', je l'aurais shootée si elle m'avait dit de rentrer chez moi, je vous rappelle que nous sommes à terme +2 jours !

Me voilà installée dans la salle 'pre partum' avec deux autres femmes dont une qui chiale sa mère à chaque contraction, l'infirmière me dit qu'elle en fait trop, ouf ça me rassure parce qu'elle fait flipper cette dame. On n'est pas tous égaux devant la douleur !

Il est 5h30, mon col n'est même pas un peu ouvert et mes contractions sont faibles, en gros je suis là pour un bon bout de temps, je vais pouvoir regarder à la fois Télé Matin et le journal de 20h sans souci.

16h plus tard, les contractions se sont intensifiées, je commence à avoir du mal à faire des phrases, j'ai plus du tout faim, la sage femme décide de me faire la péridurale en me voyant m'aggriper à mon chariot de perf toutes les 5 minutes pour expier la douleur (n'empêche que le yoga c'est vraiment magique, ça aide bien).

Me voila en salle de naissance, grosse piquouse dans le dos, pas douloureuse mais ça fait comme une décharge éléctrique, sympa comme tout. Et là, le pied ...

Bon OK ça a duré 10h de plus mais on se sent trop bien, si bien qu'on pense à organiser une soirée péridurale avec les copines. Dans mon cas, elle était tellement dosée que mes jambes sont décédées mais peu importe, exit la douleur et malheureusement ... exit les contractions ! Qu'à cela ne tienne, un petit produit magique va relancer la machine.

Samedi 7h, enfin mon col s'est ouvert. On va y aller me dit la sage femme, le fameux moment 'poussez madame'. Premier constat, ça fait pas mal du tout par contre j'étais tellement anesthésiée que j'ai rien senti (sequelle psychologique, voir plus tard). Deuxième constat, quand tu pousses tu hurles pas. Troisième constat, l'accouchement proprement dit ça dure à tout casser 10 minutes. Je vais faire voter une loi contre les films à la con, les livres à la con, les mamans à la con qui toute ta vie te bourrent le crâne de clichés, de généralités qui font que quand tu le vis pas, tu te sens vraiment nase. Bref, voir plus tard.

Et une fois que j'ai fini, on me félicite pour mon courage, pour avoir si bien poussé et on me tend un bébé (qui a commencé à pleurer avant même d'être complètement sorti) et qui, en guise de cadeau de bienvenue, me fait pipi dessus.

Elle est toute mignonne, toute chevelue. Mon mari a une expression sur le visage que je ne lui connaissais pas, lui m'émeut. Le bébé en revanche ... Voir plus tard.

On me l'a demandé entre deux 'examens' : c'est une fille et elle s'appellera Nina.

Posté par YeahYeahGirl à 08:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : ,

11 juin 2011

They used to belong to the late Shania Twain

L'autre jour avec Anne Charlotte on a fait un arrêt cardiaque devant un magasin tout minus près des halles. On a vu des superbes copies des chaussures de Vivienne W. mais à ... 13€. Ni une ni deux, raboule les jellys.

IMG_7852
IMG_7841

Vivienne elle c'est comme ça :

imagesCA1B97PJ
vivienne_westwood_melissa

 

Pareil mais ça coûte un bras voire un poumon.

Si vous voulez tenter de les trouver (il y en a aussi avec noeud ou avec pompon), vous sortez des halles, vous vous dirigez vers la rue de Rivoli en passant par les pavés (passez devant Mona Lisait, toussa toussa) et juste après être passé sous les petites arches ce sera le petit magasin de chaussures sur la gauche, tout petit mais costaud !

Posté par YeahYeahGirl à 15:31 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 juin 2011

Le Look du Vendredi

Je rentre dans un pantalon à taille normale (pas élastique quoi !), bon OK c'est du 42 mais peu importe, c'est coul.

3
5
1
4
2

Tee shirt H&M
Pantalon Monoprix
Pinces perroquets offertes par Anne Cha, le tee shirt aussi d'ailleurs
Coiffure qui tue

Il y a une petite nouvelle sur le YeahyeahMarket !!!

Posté par YeahYeahGirl à 05:45 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

08 juin 2011

I'm pregnant ou La vérité nue #1

Tiens j'ai pas mes règles, je pense que je suis enceinte. Je fais un test pour la forme mais je sais qu'il est positif. Et oui, il l'est.
Quelques petits tremblements lorsqu'apparait la petite croix mais sinon pas plus d'émotion que ça, j'aurais dû me méfier ... Ce moment que j'avais imaginé rempli d'émotions et d'éclats de joie est relativement plat. Déjà parce que concrètement, quand on attend la croix (ou pas) on pense pas à sortir des toilettes, on y reste donc on est seule. Puis elle apparait et on reste dans les toilettes, des fois l'humain est étrange ... Bref me voilà enceinte. C'est fou, ça m'arrive à moi !

Pas de symptômes pendant un mois, rien de spécial, mon chéri se demande comment c'est possible (il a beaucoup dormi en cours de biologie on dirait). Puis mois #2 et mois #3, à peine le temps de dire bonjour le matin on a déjà la tête dans les chiottes (parlons crûment, l'article s'appelle tout de même 'la vérité nue'). Et puis le midi on fait une sieste au bureau. Et puis le soir on s'endort devant le journal de 19h45 (celui de la 6, il est mieux). C'est que ça épuise cette création d'être humain. Ah et aussi la nuit, toutes les nuits pendant 2 semaines on a des contractions de la mort qui durent 30 minutes, et la gynéco ne peut rien faire pour nous : 'c'est votre utérus qui se met en place'. L'enfoiré.

Puis les mois #4, #5 et #6 sont relativement sympas. On devient arrondie, les nausées sont parties, les gens commencent à être super gentils (attention, s'en méfier et surtout ne pas s'y habituer, voir plus tard). Par contre le non look commence, on est obligés de porter des pantalons avec des ceintures en maille ... Mais on réalise aussi que grâce aux hormones on ne sent plus la transpi quand on a chaud, on sent toujours bon, nos cheveux ne regraissent plus jamais, nos poils ne poussent plus. C'est con d'être aussi fraîche mais si grosse ... Pas le bon timing !

Arrivent enfin les mois #7, #8 et #9 (oui oui dans mon cas, les 3 en ENTIER). Alors là, on a la capacité pulmonaire d'une vieille personne, on ne peut rien soulever, chaque effort se récupère en 15 minutes en mode chien essouflé, on a l'impression que le seul organe qui fonctionne chez nous c'est la vessie : 24h sur 24 en action ! Puis nos chevilles deviennent énormes, nos doigts de pied des knacki balls, on est vraiment difforme et les gens ont presque pitié de nous.

Tout ça pour vous dire à vous qui n'avez jamais été enceinte que cet 'éclat' dont on entend tant parler, ben il n'existe pas en fait. Etre enceinte c'est chiant, on doit s'arrêter de bosser super tôt parce que les transports c'est trop éprouvant. On ne peut rien faire, on doit tout planifier pour aller chercher le courrier histoire de ne pas avoir à descendre deux fois dans la journée, on n'est à l'aise dans aucune position, bref c'est pourri.

Puis une nuit, le lendemain du terme, il se passe un truc ...

Si c'est une fille elle s'appellera Nina.

Posté par YeahYeahGirl à 08:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : ,


 
Oh Yeah !